rose

rose_p

Elle a huit ans. Depuis longtemps, elle a huit ans. Elle a dans le regard la pointe de défi ou de naïveté que l’on a à cet âge. On ne sait pas, mais disons que les disparitions, les trahisons, les doutes ne l’ont pas brisée. Elle portait en elle ce qu’il faut de révolte pour refuser l’alliance et ce qu’il faut d’humour pour ne pas s’abimer dans le déni des regrets.

Peut-être est-elle née au mauvais siècle, trop tôt pour le désir et pour la liberté. Trop tôt pour la conscience. Trop tôt pour la parole, pour l’art et pour la danse. Du haut de ses huit ans, elle s’est réfugiée dans la fausse rigueur des corps contrariés. On ne sait pas ce qu’il reste en ses veines des appétits enfouis qui la feraient encore, presque, sourire.

L’image de Nicéphore est tirée d’un négatif sur verre acheté place de la Bourse à Paris le 1er novembre 2015.